Présentation du G.A.M. La Côte

Le Groupe d’Aéromodélisme de La Côte (G.A.M.) compte une cinquantaine de membres, juniors et seniors. Dépuis le début des années 80, le Club est propriétaire d’un terrain sur les hauts de la Commune de Begnins. De nos jours, pour un club d’aéromodélisme, posséder sa piste est un rare privilège que le G.A.M. entend préserver par le respect de règles utilisation de son terrain et le dialogue avec la Municipalité de Begnins qui, par ailleurs, fait preuve d’une grande compréhension à l’égard du G.A.M.
L’envie est grande, en regardant évoluer ces modèles, pour un jeune et parfois également pour son père, de vouloir débuter dans cette activité de loisir.

Et c’est avec raison. La pratique du vol radio commandé est la plus enrichissante des expériences. Les points d’intérêt sont multiples et variés; des règles de base de l’aérodynamique, de l’électronique, de la mécanique à l’utilisation des divers matériaux nécessaires à la construction d’un modèle; la liste serait bien trop longue à dresser ici.

chantier avionLa construction d’un modèle, son premier vol, sont écoles de patience et de persévérance, difficilement évaluées au moment de faire le premier pas. Le débutant doit prendre conscience qu’un avion radio commandé n’est pas un jouet. C’est un avion véritable régi par les mêmes règles que les avions “grandeur nature”. Seuls la taille, le poids et la vitesse sont différents et il faut ajouter une difficulté supplémentaire: le pilote reste au sol !!! Reconnaître la position de l’avion dans l’espace et donner, au moyen de la télécommande, les ordres nécessaires au vol demandent de nombreuses heures d’entraînement. Le choix du premier modèle est particulièrement important; ce ne sera ni un jet, ni un modèle d’acrobatie encore moins une maquette. Il existe cependant des modèles simples destinés à l’initiation et à l’entraînement.
L’évolution des télécommandes, la fiabilité des moteurs, la disponibilité des boites de construction allant du “prêt à voler” au plan détaillé d’une maquette nécessitant plus d’un millier d’heures de travail, tout est disponible pour combler I’imagination et le rêve de chaque modéliste.
Clément Adler en France, les frères Wright aux Etats-Unis sont à l’origine de la concrétisation du rêve de l’homme: imiter l’oiseau. Les guerres sont hélas des étapes incontournables des progrès de l’aviation, mais aussi d’inépuisables sources d’inspiration pour les modélistes. Tous les modélistes réalisent, ou pensent le faire, la maquette d’un Corsair, d’un Mustang, d’un Spitfire, etc.

p51D’autres préfèrent le vol lent d’un planeur, la recherche des thermiques et l’observation des rapaces pour les guider. Remorqué pour gagner l’altitude de départ ou propulsé par un moteur électrique, le pilotage d’un planeur nécessite le même entrainement que pour le vol moteur. La construction d’un planeur doit être soignée et la lutte contre le poids une constante préoccupation du constructeur.

Le « crash », hélas, peut signifier la fin de vie d’un modèle mais aussi l’occasion d’un nouveau départ. Patiente et persévère… et tu seras modéliste ! Au plaisir de vous accueillir sur notre terrain de Begnins et de partager avec vous la passion de l’aéromodélisme. Le Club peut également offrir l’encadrement nécessaire à tout débutant.

Par Michel Jeanneret, membre et ancien président du G.A.M. La Côte.